John Cornelius «Johnny» HODGES

(Saxophoniste alto et soprano et clarinettiste)

Né à Cambridge (Massachusetts) le 25 juillet 1907

Décédé à New York City le 11 mai 1970

Son nom véritable à l’état civil est HODGE (sans s). Sa sœur était mariée avec le pianiste Don Kirkpatrick.

Il commence par apprendre à jouer de la batterie et du piano, puis à quatorze ans apprend le saxophone soprano et enfin se spécialise à l’alto. Autodidacte à l’origine, il prend quelques leçons avec Sidney BECHET.

Au cours des années vingt il réside à Boston, mais les week-ends il se rend à New York où il remplace Sidney Bechet dans le quartette du pianiste Willie «The Lion» SMITH au «Rhythm Club» (printemps 1925). Au cours de l’été il joue avec BECHET au «Club Basha» de Harlem. Il joue ensuite dans les orchestres moins connus de Bobby SAWYER (1925) et du batteur Lloyd SCOTT (1926) et rejoint la formation de «Chick» WEBB pour des engagements au «Black Bottom Club», au «Paddock Club», au «Savoy Ballroom» et au «Rose Danceland» (fin 1926 à début 1928). Il joue ensuite brièvement dans l’orchestre du pianiste Luckey ROBERTS.

En mai 1928 il entre dans l’orchestre de Duke ELLINGTON et y demeure jusqu’en mars 1951. Il y devient un des principaux solistes, enregistrant abondamment, soit avec l’orchestre au complet, soit en formation réduite sous son nom. Très demandé, il participe aussi à des séances d’enregistrements avec Lionel HAMPTON et Teddy WILSON. En 1938 il joue également de l’alto et du soprano au cours du concert de Benny GOODMAN à «Carnegie Hall».

Au cours de l’été 1948, pendant une tournée en soliste de Duke Ellington en Angleterre, il dirige un quartette à l’«ApolloClub » de New York.

En mars 1951 il quitte Ellington pour former son propre groupement avec le tromboniste Lawrence BROWN et le batteur «Sonny» GREER. Dès la première année, ce groupe enregistre un titre qui remporte un grand succès : Castle Rock.

Au printemps de 1955, il licencie son orchestre et revient chez Duke ELLINGTON pour le reste de sa vie, mises à part quelques brèves absences. Au cours du printemps 1961, avec quelques membres de l’orchestre, il tourne en Europe sous le nom de «Ellington Giants». Au cours de ces années il réalise en free-lance de nombreux enregistrements sous son nom.

Il est décédé d’une crise cardiaque à New York le 11 mai 1970.