Louis Thomas JORDAN

(Saxophoniste alto et ténor, chanteur et chef d’orchestre)


( ici avec Wild Bill Davis, p - source internet)

Né à Brinkley (Arkansas) le 8 juillet 1908

Décédé à Los Angeles (Californie) le 4 février 1975

Son père était chef d’orchestre et professeur de musique. À sept ans il commence par apprendre la clarinette, puis le saxophone alto avec son père qui dirige l’orchestre des «Rabbit Foots Minstrels». Louis tourne avec eux et poursuit ses études à Little Rock (Arkansas).

Il fait ses débuts professionnels à la fin de 1929 avec le pianiste Jimmy PRYOR and his «Imperial Serenaders». En 1930, il joue dans le «Ruby Williams’ Belvedere Orchestra», puis travaille avec divers orchestres en Arkansas avant de se rendre à Philadelphie pour rejoindre le tubiste Jim WINTERS (1932). De 1933 à 1935, il joue avec le trompettiste Charlie GAINES. En 1934 il se rend à New York avec Charlie Gaines pour participer à une session d’enregistrement de Clarence WILLIAMS. En 1935-36 il travaille avec le violoniste Leroy SMITH à New York, Cleveland et Atlantic City. Au cours de l’été 1936 il entre dans l’orchestre de «Chick» WEBB, jouant de l’alto, du soprano, du baryton et chantant. Il y demeure jusqu’en août 1938, date à laquelle il constitue sa propre petite formation qu’il dirige au «Elk’s Rendez vous» de New York. Cet orchestre enregistre ses premiers disques en décembre 1938 et prendra plus tard le nom de «Timpany Five». Il enregistre ensuite régulièrement avec beaucoup de succès, participant également à de nombreux films. Au cours des années quarante, il travaille aussi à l’occasion comme soliste et enregistre avec Louis ARMSTRONG, Bing CROSBY, Ella FITZGERALD etc…

Il joue avec ses «Timpany Five» jusqu’en 1951, à l’exception d’une interruption de janvier 1947 à février 1948 pour cause de maladie.

En 1951-52 il dirige brièvement un grand orchestre qu’il réduit en petite formation par la suite. Il vit plusieurs années à Phoenix (Arizona), puis se rend à Los Angeles au début des années soixante. En 1962 il fait une courte tournée comme soliste en Angleterre et continue à diriger tout au long des années soixante, tournant en Asie en 1967-68.

Il joue toujours durant les années soixante-dix jusqu’à son décès qui survient à Los Angeles le 4 février 1975.