Henry «Buster» SMITH

(Saxophoniste alto, clarinettiste et arrangeur)


(de gauche à droite: Theo Ross, Lester Young, Buster Smith)

Né à Alfdorf (Ennis County, près de Dallas, Texas) le 24 août 1904

Décédé à Dallas (Texas) le 10 août 1991

Élevé dans une ferme, il se rend avec sa famille à Celina (au nord proche de Dallas), puis en 1920 à Dallas. Il commence par jouer du piano et de l’orgue, puis vers la fin de son adolescence apprend la clarinette en autodidacte.

Vers 1922 il commence à travailler professionnellement avec le «Voddie White Trio», doublant au saxophone alto. Il joue ensuite avec plusieurs orchestres de Dallas, puis se rend à Oklahoma City en 1925 et devient membre des «Blue Devils» dirigés à cette époque par le tromboniste Emir COLEMAN. Il reste dans la formation lorsque celle-ci passe sous la direction du contrebassiste Walter PAGE et y demeure jusqu’à la fin de 1933. Il rejoint alors l’orchestre de Bennie MOTEN à Kansas City, puis joue dans celui de George E. LEE. En 1935 il joue brièvement avec Ira «Buster» MOTEN, puis co-dirige avec Count BASIE les «Barons of Rhythm». Il dirige par la suite son propre orchestre avant de rejoindre la formation du pianiste Claude HOPKINS à la fin de 1936. En 1937 il joue avec la chanteuse et pianiste Julia LEE, puis avec Andy KIRK et écrit des arrangements pour Nat TOWLES.

De retour à Kansas City il dirige à nouveau un orchestre et au début de 1938, travaille avec le trompettiste Dee «Prince» Stewart. À partir de l’été 1938 il dirige son propre orchestre au «Antlers» de Kansas City. Cet orchestre comprenait entre autres Charlie Parker, alors âgé de dix-sept ans, le pianiste Jay McShann et le tromboniste Fred Beckett.

Il quitte Kansas City en septembre 1938 et se rend à New York pour travailler comme arrangeur de Gene KRUPA et de «Hot Lips» PAGE, jouant aussi çà et là de l’alto et de la clarinette.

En 1939 il dirige à nouveau quelque temps un orchestre en Virginie, puis travaille à New York comme arrangeur pour Count BASIE et Benny CARTER et comme membre de l’orchestre de Don REDMAN. Il travaille aussi avec le tromboniste Eddie DURHAM, Snub MOSLEY et d’autres.

De retour à Kansas City en 1942 il forme un nouvel orchestre pour jouer en résidence au «Club Shangrila». Par la suite il revient à Dallas et dirige diverses petites formations dans des clubs et hôtels au Texas, en Oklahoma et dans l’Arkansas. Il arrête de jouer du saxophone en 1959, mais continue à travailler comme pianiste et joue également de la guitare basse jusqu’en 1980 et joue encore par intermittence durant les dernières années de sa vie. Il passe pour avoir influencé Charlie Parker à ses débuts.

Il est décédé à Dallas le 10 août 1991.