Eddie L. «Cleanhead» VINSON

(Saxophoniste alto et chanteur)

Né à Houston (Texas) le 18 décembre 1917

Décédé à Los Angeles (Californie) le 2 juillet 1988

Son grand-père jouait du violon et ses parents étaient pianistes.

Il apprend le saxophone alto en 1934 et l’année suivante rejoint les saxophonistes Arnett COBB et «Illinois» JACQUET dans l’orchestre de Chester BOONE au sein duquel il joue du saxophone et chante le blues. Il reste dans l’orchestre de 1936 à 1940 sous la direction du trompettiste Milt LARKIN. En 1940 et 41 il travaille dans la formation de Floyd RAY.

En 1941 il tourne dans le sud avec le chanteur et guitariste «Big Bill» BROONZY et avec la chanteuse Lil GREEN, puis se rend à New York en 1942 pour rejoindre le grand orchestre du trompettiste «Cootie» WILLIAMS dans lequel il joue de 1942 à 1945. Il devient très populaire à la suite de son enregistrement de Cheery Red Blues. De 1946 à 1947 il dirige un grand orchestre, puis un septet en 1948, qui comprenait le saxophoniste ténor John COLTRANE, le pianiste «Red» GARLAND et le trompettiste Johnny COLES.

Par la suite sa popularité diminue, mais il continue à travailler constamment, dirigeant des sessions d’enregistrement avec Eddie «Lockjaw» DAVIS, Wynton KELLY, Milt LARKIN, Joe WILDER, Tyree GLENN, Buddy TATE, Milt BUCKNER, Gene RAMEY, Slyde HAMPTON et Charlie ROUSE parmi ses musiciens de 1949 à 1952.

Au cours des années soixante il travaille souvent à Kansas City et en 1969, sa carrière reçoit une nouvelle impulsion après une tournée européenne avec le pianiste Jay McSHANN au cours de laquelle il enregistre pour la marque «Black and Blue» : Wee baby Blues, un album qui reçoit un accueil chaleureux auprès de la critique.

Durant les années soixante-dix il joue et enregistre régulièrement dans des orchestres de «rhythm and blues». Il tourne avec Count BASIE en Europe en avril et mai 1972 et continue ensuite à diriger ses propres formations et à enregistrer. Il fait des tournées internationales, notamment à Berlin (1974), en Angleterre (1980) et participe à de nombreux festivals européens dont la «Grande Parade du Jazz» de Nice (France).

Au cours des années quatre-vingts il joue à Los Angeles et dans de nombreux clubs tels le «Village Vanguard», le «Keystone Korner», le «Sweet Basil» et le «Jazz Showcase».

Il est décédé à Los Angeles le 2 juillet 1988.