Eugene «Gene» «Jug» AMMONS

(Saxophoniste ténor)

Né à Chicago (Illinois) le 14 avril 1925

Décédé à Chicago (Illinois) le 6 août 1974

Fils du pianiste Albert AMMONS, il étudie la musique à la «Du Sable High School» avec le Captain Walter DYETT et, à dix huit ans, quitte Chicago avec l’orchestre de «King» COLAX.

En août 1944 il rejoint le grand orchestre de Billy ECKSTINE comme principal soliste. C’est dans cet orchestre qu’il acquiert son surnom de «Jug» lorsqu’un jour où il portait un chapeau de paille trop grand, Billy Eckstine lui dit : «You’ve got a head like a jug».

Début 1947 il joue à Chicago en jam sessions avec Miles DAVIS et avec Sonny STITT, et au milieu de l’année, après la dissolution de l’orchestre de Billy Eckstine, il commence à diriger de petits groupements et à enregistrer sous son nom. Après un bref passage dans le grand orchestre de Woody HERMAN (mars à septembre 1949), il reprend exclusivement la direction de ses petits groupements, travaillant souvent au «Birdland» à New York de 1950 à 1951, en association avec le saxophoniste Sonny STITT, continuant ainsi jusqu’en 1955.

Par la suite il dirige des séances d’enregistrement pour Prestige. Des problèmes avec la drogue l’oblige ensuite à interrompre sa carrière. Il est toutefois autorisé à continuer de jouer en prison (1958-60 et 1962-69). Son passage en prison correspond à l’apparition du style dit «Soul jazz». Durant cette période il joue à Chicago avec des solistes invités : les saxophonistes Dexter GORDON (septembre 1961), Sonny STITT et James MOODY (fin 1961 à février 1962) et durant ses derniers engagements, toujours à Chicago, il est rejoint par «King» COLAX (octobre 1969), Dexter GORDON et Don BYAS (septembre 1970) et Eddie «Lockjaw» DAVIS (mai 1973).

Peu avant sa mort il se produit au «Ahus Jazz Festival» en Suède.

Il est décédé à Chicago le 6 août 1974.