Lawrence «Bud» FREEMAN

(Saxophoniste ténor)

Né à Chicago (Illinois) le 13 avril 1906

Décédé à Chicago (Illinois) le 15 mars 1991

Sa mère jouait du piano.

Au cours de la deuxième année de ses études secondaires, il apprend à jouer du «C» melody saxe (saxophone ténor en ut) en 1923, prenant quelques leçons avec le père du trompettiste Jimmy McPartland, et étudiant pendant six mois avec Duke REAL.

Il participe aux activités de l’«Austin High School Gang», jouant régulièrement avec Jimmy McPARTLAND, le clarinettiste Frank TESCHMACHER etc… au «Blue Friars».

Il commence à jouer professionnellement en 1924 au cours de l’été. L’année suivante il apprend la clarinette et à lire la musique. À partir d’avril 1925 il abandonne le «C» melody saxe pour le saxophone ténor. De 1924 à 1926 il travaille avec ses amis de l’«Austin High Gang» et avec des orchestres connus sous le nom de «Blue Friars», «The Red Dragons» et «Husk O’Hare’s Wolverines».

Après la dissolution des «Hare’s Wolverines», il joue au «White City Ballroom» de Chicago. Un peu plus tard il rejoint Herb CARLIN et tourne avec Art KASSEL. De retour à Chicago il joue dans divers orchestres de danse tels que Spike HAMILTON, Charles PEARCE, Thelma TERRY, Jack GARDNER etc…, tous d’un intérêt relatif, et enregistre avec les «McKenzie and Condon Chicagoans» en décembre 1927. Il participe aussi à des jam sessions avec «Bix» BEIDERBECKE, les frères Jimmy et Tommy DORSEY, Benny GOODMAN et Eddie CONDON au «Three Deuces».

À la fin de 1927 il entre dans l’orchestre du batteur Ben POLLACK avec lequel il se rend à New York en février 1928. Il quitte la formation au cours de l’été pour accompagner Bea PALMER qu’il quitte au bout d’une semaine pour s’embarquer pour l’Europe, jouant à bord de l’«Île de France» et pendant une quinzaine de jours en France.

De retour à New York il travaille en free-lance, puis joue avec le trompettiste «Red» NICHOLS en 1929. Il travaille ensuite avec Meyer DAVIS, Zez CONFREY, Roger WOLFE KAHN, Gene KARDOS (1933) avant de retourner à Chicago. Du printemps 1934 à l’automne 1935 il joue avec Joe HAYMES. De l’automne 1935 au début de 1936 il est dans l’orchestre de Ray NOBLE. Il joue ensuite brièvement dans la formation de Paul WHITEMAN et, d’avril 1936 à mars 1938, dans l’orchestre du tromboniste Tommy DORSEY. De mars à novembre 1938 il est chez Benny GOODMAN. Par la suite il joue, tourne et enregistre avec divers petits groupements.

En avril 1939 il dirige le «Summa Cum Laude Band» au «Kelly’s» de New York, puis dans plusieurs résidences. L’orchestre est dissous en juillet 1940. Il tourne ensuite avec son propre big band avant de rejoindre le clarinettiste Joe MARSALA en octobre 1940. Il se rend ensuite à Chicago, dirige un big band, puis constitue une petite formation, jouant dans diverses résidences à Chicago, dont «The Drum».

De juin 1943 à 1945 il est appelé au service armé où il dirige une formation à Fort George dans le Maryland. Il dirige ensuite un big band stationné dans les îles Aléoutiennes. Démobilisé à l’été 1945, il monte un quartette. Il joue ensuite chez Eddie CONDON de fin 1946 au début de 1947.

En février 1947 il constitue un trio pour jouer en résidence au «Copacabana Hotel» de Rio de Janeiro. À partir de fin 1947 il dirige régulièrement ses propres groupements aux U.S.A. En 1949 il travaille souvent à Chicago pour de longues résidences dans son propre «Gaffer Club». En 1952 et 1953 il joue au Chili et au Pérou et en 1954 dirige un trio à New York.

Par la suite, il continue une carrière prolifique en free-lance, enregistrant et jouant souvent avec Eddie CONDON. Au cours des années cinquante et soixante il continue à diriger ses propres petites formations et participe aux principaux festivals.

Il est obligé d’interrompre ses activités de fin 1967 au printemps 1968 à la suite d’un accident d’automobile. Rétabli, il joue beaucoup aux Etats-Unis et à l’étranger dans des tournées organisées par George Wein.

Il est décédé à Chicago (Illinois) le 15 mars 1991.