Frank «Big Boy» GOUDIE

(Saxophoniste ténor, clarinettiste et trompettiste)

Né à Royville (Louisiane) le 13 septembre 1898

Décédé à San Francisco (Californie) le 9 janvier 1964

Il se rend avec sa famille à La Nouvelle-Orléans lorsqu’il a huit ans. Il commence par jouer sur un violon fabriqué à la maison, puis apprend à jouer du cornet dans l’orchestre de son école.

Il devient apprenti coiffeur et joue du piano pour accompagner les films muets durant son adolescence. À l’occasion, il s’essaye au saxophone et à la clarinette, mais joue principalement du cornet durant son séjour à La Nouvelle-Orléans. Il joue avec l’«Original Tuxedo Band» du cornettiste Oscar «Papa» CELESTIN, avec le «Magnolia Band», avec Arnold DULAS et avec le tromboniste Jack CAREY.

À partir de 1921 il commence à tourner avec un «minstrel show» et travaille pendant quatre ans au Texas, en Louisiane, au Nouveau Mexique et en Californie avec divers orchestres, notamment «Frank Matthews and The Louisiana High Browns». Il quitte cette formation à Tampico (Mexique) et s’embarque pour l’Europe.

Il vit en France à partir de 1925, jouant essentiellement du saxophone ténor et de la clarinette mais jouant aussi occasionnellement de la trompette. Il travaille en France, au Portugal, en Espagne, en Belgique, en Suisse et en Hollande avec Benny PEYTON, Louis MITCHELL, Sam WOODING, Noble SISSLE et le pianiste Freddy JOHNSON. D’avril 1935 à octobre 1938 il joue dans l’orchestre de Willie LEWIS, puis rejoint la formation du guitariste Oscar ALEMAN. Au cours de cette période il enregistre quelques disques avec le trompettiste Bill COLEMAN.

Il reste à Paris jusqu’en 1940, puis passe la durée de la 2e Guerre Mondiale au Brésil et en Argentine. En Amérique du Sud, il joue avec diverses formations, notamment l’orchestre du saxophoniste Booker PITTMAN et dirige aussi ses propres petites formations. Il revient en France en 1946 et travaille avec le pianiste Charlie LEWIS et les trompettistes Arthur BRIGGS et Harry COOPER.

En 1948 il joue en Suisse avec le saxophoniste Glyn PAQUE jusqu’en avril 1949. Au cours des deux années suivantes il joue dans l’orchestre de Bill COLEMAN. De 1951 à 1956 il dirige son propre orchestre à Berlin, puis revient aux Etats-Unis au cours de l’été 1957, vivant à San Francisco où il s’occupe d’une affaire héritée de son oncle.

Il continue à jouer régulièrement de la clarinette, travaillant avec Marty MARSALA, Earl HINES, Burt BALES, Dick OXTOT, Eddie SMITH etc… En 1960 il joue et enregistre avec Amos WHITE.

Il est décédé à San Francisco (Californie) le 9 janvier 1964.