Jack McVEA

(Saxophoniste ténor, alto et baryton)

Né à Los Angeles (Californie) le 5 novembre 1914

Décédé à Los Angeles (Californie) le 27 décembre 2000

Son père Isaac «Satchel» Mea (mort en 1960) était banjoïste et a dirigé son propre orchestre pendant de nombreuses années.

Jack apprend le banjo à l’âge de onze ans et joue régulièrement dans l’orchestre de son père. Il commence à doubler au saxophone en 1927.

Après avoir quitté la «Jefferson High School» en 1932, il joue professionnellement avec les «Walter «Dootsie» William’s Harlem Dukes». En 1934 il est dans l’orchestre du trompettiste Charlie ECHOLS, ainsi qu’en 1935. Il travaille ensuite peu de temps avec le trompettiste Claude KENNEDY, la pianiste Edyth TURNHAM et le batteur Cee Pee JOHNSON avant de rejoindre le grand orchestre du saxophoniste Eddie BAREFIELD (1936).

Au cours des années trente il joue pour divers chefs de la côte ouest et, à l’occasion, dirige sa propre formation.

De 1940 à janvier 1943 il joue dans l’orchestre de Lionel HAMPTON au poste de saxophoniste baryton. De retour en Californie il rejoint la formation du tromboniste «Snub» MOSLEY (avril 1943). À partir de 1944 il dirige son propre groupement, mais apparaît aussi dans plusieurs concerts du «Jazz at The Philharmonic» de Norman Granz et dans des émissions de radio avec Count BASIE.

En 1945 il enregistre avec «Dizzy» GILLESPIE et Charlie PARKER dans un orchestre dirigé par le chanteur, guitariste et pianiste «Slim» GAILLARD. Il continue à diriger son propre groupe et devient très populaire en 1946, grâce à son «tube» Open the door Richard. Il continue ainsi durant les années cinquante, effectuant des résidences à Honolulu de 1951 à 1954.

Il travaille ensuite brièvement en studio pour la M.G.M. et participe à de nombreux enregistrements en free-lance. En 1955 il joue peu de temps avec Benny CARTER, jusqu’à ce qu’il reforme son propre orchestre.

En 1959 il joue au sein du trio de l’organiste Perry Lee BLACKWELL et, durant les années soixante, continue à diriger des petites formations en Californie et dans l’Oregon, continuant à enregistrer.

De 1966 à 1992 il dirige un trio à «Disneyland» à Anaheim (Californie), jouant plutôt de la clarinette que du saxophone ténor.

Finalement il se retire du métier et décède à Los Angeles le 27 décembre 2000.