Albert Omega «Al» SEARS

(Saxophoniste ténor)

Né à Macomb (Illinois) le 21 février 1910

Décédé à New York City le 23 mars 1990

Frère du saxophoniste Marion SEARS. Il commence par jouer des saxophones alto et baryton, mais finalement sa préférence va au ténor.

Il fait ses débuts professionnels à Buffalo en 1927 avec le «Tynesta Club Quartet», puis avec les «Cliff Barnett’s Royal Club Serenaders» et le «Paul Craig’s Band» avant de se rendre à New York au début de 1928 pour jouer dans l’orchestre de fosse qui accompagne le show «Keep Shufflin’» sous la direction des pianistes James P. JOHNSON et «Fats» WALLER. Par la suite il remplace Johnny Hodges chez «Chick» WEBB. En 1929 il est dans l’orchestre du banjoïste Zack WHYTE, puis du trompettiste Bernie YOUNG avant de rejoindre le banjoïste Elmer SNOWDEN en 1931. En 1932 il apparaît avec cet orchestre dans le court métrage Smash Your Baggage.

Au printemps de 1932 il est forcé de quitter Elmer Snowden à cause d’une pneumonie. Rétabli, il retourne à Buffalo et forme son propre orchestre. Début 1933 il tourne avec «Bud Harris and his Rhythm Rascals», puis reprend son orchestre pour plusieurs années, jouant en résidence à Buffalo, Cincinnati, Newport, Kentucky etc… En 1933 et 1934, puis encore en 1937 à Cincinnati, sa chanteuse était Helen HUMES avec qui il avait travaillé lors d’un engagement précédent au «Renaissance Casino» de New York. À la fin de 1938 il joue aussi brièvement avec le «Vernon Andrade’s Orchestra».

De février 1941 à l’été 1942 il joue dans l’orchestre d’Andy KIRK, puis reforme un orchestre pour jouer au «Renaissance Casino». En 1943 il fait une longue tournée U.S.O. (United States Overseas) avant de rejoindre en décembre la formation de Lionel HAMPTON dans laquelle il joue pendant quatre mois.

En 1944 il entre dans l’orchestre de Duke ELLINGTON pour remplacer Ben Webster. Il y reste jusqu’en septembre 1949. Par la suite il joue quelque temps en free-lance et de mars 1951 à octobre 1952 il fait partie de la petite formation de Johnny HODGES. Après le succès commercial de sa composition Castle Rock, enregistrée par l’orchestre d’Hodges, il crée sa propre compagnie d’édition musicale «Sylvia Music Inc.», qui devient sa principale occupation. Il continue cependant à jouer, se concentrant sur le style Rhythm and Blues, se produisant souvent au «Brooklyn Paramount Theatre» comme soliste d’un orchestre de pionniers du Rhythm and Blues et du Rock and Roll.

À la fin des années cinquante il joue moins souvent, mais participe à l’occasion à quelques séances d’enregistrement et joue parfois avec l’orchestre d’ELLINGTON.

Il est décédé à New York le 23 mars 1990.