John Haley «Zoot» SIMS

(Saxophoniste ténor)

Né à Inglewood (Californie) le 29 octobre 1925

Décédé à New York City le 23 mars 1985

Frère cadet du tromboniste Ray SIMS.

Élevé dans une famille d’artistes de vaudeville, il apprend, encore enfant, à jouer de la batterie et de la clarinette. Il ne s’empare d’un saxophone ténor qu’à l’âge de treize ans et devient musicien professionnel dès l’âge de quinze ans, tournant avec des orchestres de danse. C’est dans l’orchestre peu connu de Kenny BAKER qu’il acquiert son surnom «Zoot» issu du langage d’onomatopées popularisé par le chanteur et guitariste Slim GAILLARD. D’autres membres de cet orchestre étaient appelés «Scoot» et «Voot».

Un engagement en février 1943, puis un autre d’octobre 1943 à janvier 1944 marque le début d’une longue association avec Benny GOODMAN.

En 1944 il joue à New York au «Cafe Society» (uptown) avec le tromboniste Bill HARRIS et enregistre avec cette formation sous le nom du leader, le pianiste Joe BUSHKIN. Il travaille ensuite en Californie avec le batteur «Big Sid» CATLETT.

Après son service passé dans un orchestre militaire, il travaille de nouveau avec Benny GOODMAN (1946-47) et aussi avec le trompettiste et tromboniste Gene ROLAND. De 1947 à 1949 il est membre du grand orchestre de Woody HERMAN pour qui Gene Roland écrit des arrangements pour quatre saxophones ténors qui forment la fameuse section connue sous le nom de «Four Brothers». En octobre 1949 il quitte Woody Herman pour jouer avec le batteur Buddy RICH, remplaçant Wardell Gray dans le «Goodman Bop’s Group». Il tourne ensuite avec Benny GOODMAN qui a reconstitué son sextette comprenant également le trompettiste Roy ELDRIDGE.

De retour aux U.S.A. il travaille avec le contrebassiste Chubby JACKSON (1950) et avec le pianiste Elliot LAWRENCE (1951), mais joue principalement et enregistre en free-lance. Suit une brève période dans la formation de Stan KENTON (1953), puis il tourne et enregistre eu Europe comme membre du «Gerry Mulligan’s Group» de 1954 à 1956. Il enregistre plusieurs séances avec le saxophoniste ténor Al COHN en 1956 et 1957, et pendant quatre mois les deux ténors tournent comme co-leaders d’un quintette. Les dernières performances du quintette comprennent des engagements au «Half Note» de New York trois ou quatre fois par an de 1959 aux années soixante, puis des résidences à Londres (1962, 1967), des tournées en Europe (1965), Scandinavie (1974) et Japon (1978). À certaines occasions le quintette devient sextette par l’addition d’un troisième saxophoniste ténor : Richie KAMUCA, et de temps en temps sert d’orchestre d’accompagnement du chanteur Jimmy RUSHING.

Entre temps il a joué avec le «Red Norvo’s Nonet» en janvier 1961, tourné en Amérique du Sud avec le tromboniste Curtis FULLER (juillet 1961) et travaillé comme soliste au «Ronnie Scott’s» de Londres à l’automne 1961.

Il participe à la tournée en U.R.S.S. de l’orchestre de Benny GOODMAN (1962) et se produit au «Festival de Newport» en 1963. En 1967 il travaille dans le grand orchestre du trompettiste Clark TERRY. Il participe également à la «Grande Parade du Jazz» de Nice et donne son dernier concert avec Benny GOODMAN en août 1979.

En octobre 1979 il joue au «Fat Tuesday» de New York avec un groupement comprenant le pianiste Jimmy ROWLES, le contrebassiste Major HOLLEY et le batteur Mousey ALEXANDER. Durant ces années il a aussi travaillé en quartette avec les contrebassistes Bob CRANSHAW ou George MRAZ, le pianiste Jimmy ROWLES et le batteur Mickey ROKER. À la fin de sa carrière, il s’est mis à jouer aussi du saxophone soprano.

Il est décédé à New York le 23 mars 1985.