Harold «Hal» SINGER

(Saxophoniste ténor)

   
                                                                                   (ici avec Jean-Marie MASSE, dr)

Né à Tulsa (Oklahoma) le 8 octobre 1919

Son père était guitariste. À l’âge de huit ans il commence par apprendre à jouer du violon et, à quatorze ans (1933), il apprend la clarinette et le saxophone alto dans un orchestre de collégiens. En 1937 il est au «Hampton Institute» où il obtient un diplôme d’agriculture. C’est alors qu’il se met au saxophone ténor. Pendant les vacances d’été il joue à Oklahoma City avec le trompettiste James SIMPSON et dans un orchestre dirigé par le frère du guitariste Charlie Christian, Edward CHRISTIAN.

À partir de l’été 1938 il devient professionnel dans l’orchestre du tromboniste Ernie FIELDS, y jouant de temps en temps de 1938 à 1942. Il joue également dans les formations du contrebassiste Nat TOWLES et du saxophoniste Tommy DOUGLAS de 1939 à 1942, ainsi que dans celle du trompettiste Lloyd HUNTER (1941). En 1941 il devient membre de l’orchestre du pianiste Jay McSHANN avec lequel il se rend à New York et joue en 1943 avec le trompettiste «Hot Lips» PAGE. En 1944 il joue avec le trompettiste Roy ELDRIDGE, puis avec le saxophoniste Don BYAS (1945), ensuite avec le trompettiste Henry «Red» ALLEN et le batteur «Big Sid» CATLETT de 1946 à 1947. Il travaille après chez Lucky MILLINDER, puis à partir de 1948 dans l’orchestre de Duke ELLINGTON pendant six mois. Comme membre de l’orchestre d’«Hot Lips» PAGE il a enregistré avec divers chanteurs de blues, notamment Wynonie HARRIS en 1947. À la suite d’un de ses premiers enregistrements comme leader, il est surnommé par ses amis musiciens d’Oklahoma «Cornbread».

De 1939 à 1958 il dirige son propre orchestre, puis de 1958 à 1961 il travaille comme musicien maison au «Métropole» de New York. Au début des années soixante il tourne avec un trio et dirige un orchestre à New York. Après une tournée en Scandinavie, il se fixe à Paris (France) en 1965 où il dirige diverses formations dont une avec le contrebassiste Jimmy WOODE (1971-72), puis un quartette avec le pianiste Georges ARVANITAS de 1972 à 1978, enregistrant avec divers musiciens américains de passage en France, tels que le chanteur guitariste T. Bone WALKER, le trompettiste Johnny LETMAN, le saxophoniste alto et chanteur Eddie «Cleanhead» VINSON et le chanteur Jimmy WITHERSPOON.

En 1986 et 1987 il est membre de l’orchestre qui accompagne le show «Black and Blue» à Paris et en 1989 il tourne en Allemagne avec le trompettiste Joe NEWMAN. En 1990 il se rend en Russie où il apparaît dans le film Taxi Blues. La même année paraît son autobiographie Hal Singer : Jazz Roads.

Au cours des années quatre-vingt-dix il visite l’Afrique (1995), s’associe avec le pianiste compositeur Michel LEGRAND et enregistre avec le pianiste Bernard MAURY en 1997.

Au cours de la première décade des années 2000 il était toujours actif.