Benjamin «Benny» WATERS

(Saxophoniste ténor, alto et soprano, clarinettiste et arrangeur)

Né à Brighton (Maryland) le 23 janvier 1902

Décédé à Columbia (Maryland) le 11 août 1998

C’est son frère, qui dirige un orchestre local, qui lui donne ses premières leçons de musique. Dès l’enfance il apprend brièvement la trompette et la clarinette en mi bémol et dés le début de l’adolescence, il étudie la famille des saxophones.

Il obtient son premier travail à seize ans en jouant de 1918 à 1921 avec Charlie MILLER à Philadelphie. Entré au conservatoire de Boston, il y étudie le piano et la théorie musicale, puis est engagé comme professeur. Parmi ses élèves on compte le saxophoniste baryton Harry CARNEY. Parallèlement il joue à Boston avec divers chefs d’orchestres, notamment le pianiste Tom WHALEY, «Skinny» JOHNSON et d’autres. En 1925 il joue dans l’orchestre du pianiste Charlie JOHNSON, d’abord comme alto, puis comme ténor, écrivant des arrangements pour la formation jusqu’en 1932. Il enregistre également en free-lance avec le pianiste Clarence WILLIAMS et avec «King» OLIVER. En 1933 et 1934 il joue à New York dans divers endroits et en résidence dans une école de danse. À partir du début de 1935 il travaille pendant plusieurs mois chez Fletcher HENDERSON avant de rejoindre à nouveau l’orchestre de Charlie JOHNSON (1936-1937). En 1938 il joue dans le grand orchestre du trompettiste «Hot Lips» PAGE au «Smalls». En 1940 et 1941 il est avec le pianiste Claude HOPKINS avant de rejoindre à nouveau «Hot Lips» PAGE, travaillant en sextette au «Kelly’s Stables» et autres clubs.

De juin à décembre 1942 il joue de l’alto dans l’orchestre de Jimmie LUNCEFORD, puis en 1943 et 1944 dirige ses propres petites formations en résidence au «Red Mill Cafe» de New York puis en Californie. Il tourne ensuite avec le batteur et chanteur Roy MILTON et joue pendant un temps à Philadelphie. Fin 1949 il joue du soprano et de la clarinette dans l’orchestre de style Nouvelle-Orléans du tromboniste James ARCHEY avec lequel il vient en tournée en Europe en 1952. En novembre de cette année il quitte l’orchestre et décide de se fixer en Europe, tournant en Suisse, en Allemagne et en France jusqu’en 1954.

Après une résidence à Hambourg, il rejoint le trompettiste Jack BUTLER à Paris où il joue en résidence à «La Cigale» régulièrement jusqu’en 1967. Il tourne aussi en Italie, en Allemagne et en Belgique et revient à «La Cigale» comme leader en 1969. Par la suite il continue à se produire en Europe, jouant dans de nombreux festivals durant les années soixante-dix et quatre-vingts. En octobre 1991 il quitte Paris pour vivre à New York, mais continue à faire des tournées à l’étranger presque jusqu‘à la fin des années quatre-vingt-dix. Il tourne encore en France et en Allemagne en 1997, et en septembre de cette même année effectue sa première visite au Japon.

Il est décédé à Columbia (Maryland) le 11 août 1998.