Raymond FONSÈQUE

(Tromboniste, Tubiste et Arrangeur)

Né à Paris (France) le 27 novembre 1930

Décédé à Evreux (France) le 19 novembre 2011

Après avoir étudié le piano à Orsay en 1937, puis le violoncelle au conservatoire de Bordeaux et à la «Schola Cantorum» de Paris, il opte pour le trombone en 1947, prend des leçons avec plusieurs professeurs et étudie pendant un temps avec André Hodeir.

Il devient tromboniste professionnel en 1949 et joue avec Don Byas (1950, 1962-63), Peanuts Holland (1952, 1959-60), Nelson Williams, Lil Armstrong et le chanteur et guitariste Big Bill Broonzy (tous en 1953), Sidney Bechet (1954), Albert Nicholas (1955) et George Lewis (1957).

Il est membre des orchestres de Michel Attenoux (1952-54), Jacques Hélian (1956, 1958-59, 1962), Claude Luter (1959) et Claude Bolling (1962-63) et travaille aussi avec des musiciens de jazz moderne tels que les saxophonistes Tony Proteau (1954), et Bobby Jaspar (1955), et les pianistes Raymond LeSénéchal (1957-58) et Jacques Denjean (1962).

Il dirige également ses propres formations telles que : «Trombone Incorporated» (1953, 1960-66), le «Pop Corn Brass Band» (1969-73) et le «Washboard Five» qui accompagne Bill Coleman (1967-76), Wallace Davenport (1976-77) et Cat Anderson (1979).

Dans les années quatre-vingt-dix il est membre du «François Guin’s Group Four Bones».

Il est Président du «Jazz Club de France» depuis 1966, collabore aux revues «Jazz Hot» (1963-65) et «Jazz Magazine» (1967-70), et depuis 1993, il publie sa propre revue «Jazz Dixie Swing».

Il utilise un modèle de trombone particulier permettant de jouer soit avec la coulisse, soit avec des pistons, grâce à une clé qui permet de passer rapidement d’un système à l’autre.