Matthew GEE

(Tromboniste)

Né à Houston (Texas) le 25 novembre 1925

Décédé à New York City le 18 juillet 1979

Son père Matthew Sr. était contrebassiste et son frère Herman jouait du trombone.

Dès 1949 il enregistre avec Dizzy Gillespie, puis travaille avec le trompettiste Joe Morris et les saxophonistes Gene Ammons et Sonny Stitt, enregistrant avec Ammons et Stitt en 1950-51.

En 1951 il joue occasionnellement avec Count Basie. De 1952 à 1954 il est membre de l’orchestre d’Illinois Jacquet.

Il enregistre avec le saxophoniste alto Lou Donaldson en 1954 et à nouveau avec Dizzy Gillespie en 1955.

Après une tournée en Europe avec Sarah Vaughan en 1956, il entre dans l’orchestre de Duke Ellington en 1959 et joue avec lui par intermittence jusqu’en 1963. Il y intervient comme soliste et contribue aussi à quelques compositions du répertoire de l’orchestre, notamment : «The Swingers get the blues too» qu’il écrit avec Ellington.

En 1960 il enregistre avec Johnny Griffin et le chanteur King Pleasure.

Par la suite il joue sporadiquement avec des petites formations dans les clubs, puis plus tard avec Paul Quinichette et le pianiste Brooks Kerr.

On le retrouve en 1975 à New York dans un concert donné par des membres de l’orchestre Ellington.

Sa carrière a atteint son sommet surtout au début mais a rapidement décliné.

Il est décédé à New York le 18 juillet 1979.