Alton Glenn MILLER

(Tromboniste, arrangeur et Chef d’orchestre)

Né à Clarinda (Iowa) le 01 mars 1904

Décédé au cours d’un vol entre Londres et Paris le 15 décembre 1944

Son jeune frère, Herb (trompettiste), a dirigé son propre orchestre pendant plusieurs années.

Sa famille se rend à North Platte (Nebraska) en 1909. Il commence par apprendre à jouer du cornet et de la mandoline. En 1916 sa famille déménage à nouveau et se rend à Grant City (Missouri). Là, il se spécialise au trombone et commence à jouer dans le «Grant City Town Band». Il suit les cours de la «Fort Morgan High School» dans le Colorado, mais abandonne avant de passer ses examens pour suivre l’orchestre de Boyd Senter à la fin de 1921. Il le quitte en 1922 pour suivre les cours de l’Université du Colorado, continuant à jouer pour quelques cachets et commence à écrire des arrangements. Il rejoint ensuite l’orchestre de Max Fischer à Denver et se rend avec lui en Californie où il joue dans l’orchestre de Ben Pollack en 1926. Il se rend avec cette formation dans l’est et la quitte à New York en 1928, travaillant brièvement avec Paul Ash.

À partir de cette époque il joue en free-lance pendant plusieurs années comme instrumentiste et arrangeur, travaillant avec Red Nichols, Smith Ballew, les frères Dorsey, ainsi que dans certains shows de Broadway : «Strike up the band», «Whopee», «Girl Crazy» etc… Il apparaît dans le court métrage «Ben Pollack and his Orchestra» en 1934.

Il continue à étudier l’art de l’arrangement avec le Dr. Joseph Schillinger.

Fin 1934, ayant quitté les frères Dorsey, il aide à organiser un nouvel orchestre pour Ray Noble qui deviendra populaire grâce aux émissions de radio. Au cours des années suivantes il écrit des arrangements pour Glenn Gray et le «Casa Loma Orchestra», ainsi que pour Ozzie Nelson jusqu’à ce qu’il forme son propre orchestre en janvier 1937. Après un an de tournée et une résidence à La Nouvelle-Orléans de juin à août 1937, il licencie son orchestre devant la baisse d’intérêt du public.

En mars 1938 il reforme un nouvel orchestre et après un démarrage lent, il gagne progressivement une certaine popularité et devient l’un des orchestres les mieux payés des U.S.A. En mars 1939 l’orchestre est engagé pour la saison d’été au prestigieux «Glen Island Casino» de New Rochelle dans la banlieue de New York. L’orchestre est fréquemment enregistré pour la radio qui retransmet ses prestations dans tout le pays, rendant la formation de plus en plus populaire auprès du public. À l’automne 1939 il a même une série d’émissions régulières pour la marque de cigarettes «Chesterfield». À la suite de ce succès, l’orchestre est très demandé pour des séances d’enregistrement et devient la vedette de deux films : «Sun Valley Serenade» (1941) et «Orchestra Wives» (1942).

En octobre 1942 il dissout son orchestre et s’engage dans l’US Army Air Force avec le grade de capitaine et constitue un orchestre de danse de grande qualité pour jouer pour les troupes en opération. En 1944 il est basé à Londres mais, devant se rendre à Paris, il disparaît en vol entre ces deux villes le 15 décembre 1944.

Un film a été réalisé à sa mémoire : «The Glenn Miller Story» (en français : «Romance inachevée») en 1953 avec l’acteur James Stewart dans le rôle de Glenn Miller.