Grover MITCHELL

(Tromboniste)

Né à Whatley (Alabama) le 17 mars 1930

Il grandit à Pittsburgh à partir de l’âge de huit ans et est influencé par les disques de musiciens de blues tels que Blind Lemon Jefferson et Peetie Wheatstraw.

Il commence par apprendre à jouer du bugle, puis au début de l’adolescence il se met au trombone et progressivement devient intéressé par le jeu de musiciens tels que Tommy Dorsey, Lawrence Brown, Jack Teagarden, J.J. Johnson et plus spécialement Bennie Green.

Il commence à jouer en 1946 avec l’orchestre de King Kolax, pui se rend sur la côte ouest dans les années cinquante où il dirige des groupes autour de la baie de San Francisco avec le pianiste Cedric Heywood.

En 1961 il est dans l’orchestre de Duke Ellington et l’année suivante il joue brièvement avec Lionel Hampton. En novembre 1962 il entame une association avec l’orchestre de Count Basie qui dure près de huit ans.

À partir du milieu des années soixante-dix il travaille pour la télévision (NBC) jusqu’en 1976 pour des musiques de films, notamment «Lady sings the Blues» (1972) et en studio.

Plus tard, à partir de 1978, il dirige son propre orchestre et fait un nouveau séjour dans l’orchestre de Count Basie de mars 1980 à 1984.

Après la mort de Basie en 1984, il dirige son propre big band de 1984 à 1995, co-dirigé au début avec Bill Hugues. En 1989 et 1990 il joue également dans un orchestre dirigé par Frank Wess et Harry Edison.

En juillet 1995 il prend la direction du «Memorial Count Basie Orchestra» à la suite de Frank Foster et continue à travailler durant les années quatre-vingt-dix.