Jack LESBERG

(Contrebassiste)

 

(Source internet)

 

 

Né à Boston (Massachusetts) le 14 février 1920

Décédé à ? le 17 septembre 2005

Il admire et est stimulé par son frère aîné qui avait quinze ans de plus que lui et qui était devenu chef d’orchestre et violoniste professionnel.

Il apprend le violon classique vers l’âge de neuf ans.

Au milieu de l’adolescence, il joue dans les clubs de Boston jusqu’à ce qu’il change pour la contrebasse à dix-sept ans.

À la fin de ses études, il étudie la pharmacie pendant un an, mais peu après choisit de devenir lui-même musicien.

Il quitte Boston pour tourner avec le trompettiste « Muggsy » SPANIER pendant six mois en 1941.

À la fin de 1943, il se rend à New York où il travaille avec le trompettiste Max KAMINSKY et avec le pianiste Willie « The Lion » SMITH au « Pied Piper » (1944).

De 1945 à 1948 il joue dans le « New York City Center Symphony Orchestra » dirigé par Leonard BERNSTEIN et étudie la contrebasse pendant sept ans avec le contrebassiste classique Fred ZIMMERMAN.

Il participe aux concerts du guitariste Eddie CONDON à « Town Hall » et au « Ritz Theater » entre 1944 et 1946.

De 1945 à 1950 il est membre de l’orchestre du « Condon’s Club » et enregistre avec CONDON.

En 1949 il apparaît dans le show télévisé Eddie CONDON qu’il rejoint à nouveau au « Festival de Newport » en 1956.

Il joue également avec le tromboniste Jack TEAGARDEN au « Famous Door » en 1947.

Au cours de sa longue carrière, il enregistre et joue souvent avec de nombreux leaders : Willie « The Lion » SMITH (1944), la chanteuse Sarah VAUGHAN (1944, 1949), le pianiste Art HODES (1945), les trompettistes « Wild Bill » DAVISON (1945, 1946, 1949) et Joe THOMAS (1946), le batteur Dave TOUGH (1946), le clarinettiste Benny GOODMAN (occasionnellement 1946-67), le saxophoniste Coleman HAWKINS (1947), le tromboniste Jack TEAGARDEN (1947), Louis ARMSTRONG (1947, 1949), le clarinettiste Peanuts HUCKO (1947, 1950, 1953), Sidney BECHET, le tromboniste Tommy DORSEY et le pianiste Ralph SUTTON (tous en 1950), le tromboniste Kai WINDING (1954, 1963), les trompettistes Jimmy McPARTLAND (1952, 1953), Max KAMINSKY (1954, 1963) et Billy BUTTERFIELD (1954, 1956-58), les trombonistes Lou McGARITY (1955, 1959) et Urbie GREEN (1956), le trompettiste Bobby HACKETT et le tromboniste Jack TEAGARDEN (l957), le trompettiste Pee Wee ERWIN (1958), les « George Wein’s Newport Jazz Festival All Stars » (1960s), à nouveau Bobby HACKETT (1963, 1969-70) le trompettiste Ruby BRAFF (1967) et le violoniste Joe VENUTI vers 1969.

Il tourne en Australie, en Angleterre et en Afrique avec Louis ARMSTRONG en 1956 et fait deux tournées en Europe avec Jack TEAGARDEN et le pianiste Earl HINES (1957) et avec le saxophoniste Georgie AULD et le trompettiste Doc SEVERINSEN (1962).

Après avoir visité le Pacifique avec Eddie CONDON en 1964, il retourne en Europe jouer en Islande avec Louis ARMSTRONG (1965).

Le 31 décembre 1957 il est à Aspen (Colorado) avec Ralph SUTTON.

Il joue avec le guitariste Barney KESSEL au « Berlin Jazztage » (1967) et tourne et enregistre avec « Wild Bill » DAVISON (1970-71).

Après une période de jazz et classique en Australie (1971-74), il réalise ses premiers enregistrements sous son nom.

Par la suite il revient aux USA et se fixe à San Diego.

Dans les années 1980, il revient en Europe plusieurs fois, notamment avec un groupe « Hommage à Louis Armstrong » avec Billy BUTTERFIELD, le tromboniste Trummy YOUNG, Peanuts HUCKO, le pianiste Marty NAPOLEON et le batteur Gus JOHNSON, mais aussi en quintet avec Peanuts HUCKO, Ralph SUTTON, le vibraphoniste Peter APPLEYARD et le batteur Jake HANNA (1981), en trio avec Ralph SUTTON (1987), et avec Ruby BRAFF au « Festival de Nice » (France) en juillet 1987.

Il joue également dans le dernier « big band » de Benny GOODMAN (1985).