Leroy VINNEGAR

(Contrebassiste)

 

 

 

Né à Indianapolis (Indiana) le 13 juillet 1928

Décédé à portland (Oregon) le 3 août 1999

Autodidacte, il commence à travailler dans sa ville natale où, avec le guitariste Wes MONTGOMERY, il est membre dun quintet dirigé par le trompettiste Roger JONES.

Il joue ensuite à Chicago (1952-54), principalement comme contrebassiste maison du « Believe » où il travaille avec une section rythmique comprenant les pianistes Junior MANCE et Norman SIMMONS et qui accompagne quelques musiciens tels que les saxophonistes Charlie PARKER et Lester YOUNG, le trompettiste Howard McGHEE, les saxophonistes Sonny STITT et Johnny GRIFFIN.

Il joue également en trio au « Blue Note ».

En août 1954 il se rend à Los Angeles, initialement pour remplacer Red CALLENDER auprès du pianiste Art TATUM.

Là, il acquière une réputation considérable, et de 1955 à 1958 enregistre avec plusieurs autres musiciens : les saxophonistes Stan GETZ et Frank MORGAN, le trompettiste Shorty ROGERS, le saxophoniste Herb GELLER, le trompettiste Chet BAKER, le saxophoniste Dexter GORDON, le trompettiste basse Cy TOUFF, le batteur Stan LEVEY, le trompettiste Conte CANDOLI, les saxophonistes Serge CHALOFF et Buddy COLLETTE, le trompettiste Quincy JONES, les saxophonistes Art PEPPER et Richie KAMUCA, le pianiste Elmo HOPE, le clarinettiste Buddy DeFRANCO, le saxophoniste Pepper ADAMS, le vibraphoniste Terry GIBBS et les saxophonistes Harold LAND et Sonny ROLLINS.

Il travaille avec Stan GETZ au « Zardis » de Los Angeles (été 1955) et en tournée sur la côte ouest (1956).

Il tourne avec le batteur Shelly MANNE pendant dix-huit mois et est membre avec Shelly MANNE et le pianiste André PREVIN dun trio qui enregistre un best-seller « My Fair Lady » (1956).

En 1957 il commence une association avec le saxophoniste Ben WEBSTER avec lequel il enregistre dans des groupes dirigés par le saxophoniste Benny CARTER et le guitariste Barney KESSEL.

La même année il effectue ses premiers enregistrements comme leader.

Au cours du milieu des années 1950, il joue aussi localement avec Herb GELLER, Barney KESSEL, le trompettiste Pete CANDOLI et le batteur Chico HAMILTON, et forme avec le pianiste Carl PERKINS un trio jouant avec diverses petites formations.

Cette association prend fin en 1958 lorsque PERKINS décède, et que lui-même est blessé dans un accident automobile.

Ayant frôlé la mort, il gardera le poumon gauche endommagé.

Il continue à jouer avec Ben WEBSTER jusquau début des années 1960, enregistrant plusieurs fois avec divers groupements comprenant les saxophonistes Benny CARTER et Gerry MULLIGAN, le chanteur Jimmy WITHERSPOON, la chanteuse Helen HUMES et le clarinettiste Barney BIGARD.

En 1959 il apparaît à la télévision avec Ben WEBSTER et le groupe de Gerry MULLIGAN.

À partir de 1959 il joue souvent en collaboration avec le pianiste Joe CASTRO et le batteur Teddy EDWARDS, prenant la direction à plusieurs occasions.

Leur groupe effectue une tournée en Europe.

Il enregistre en freelance des sessions avec le pianiste Paul SMITH et avec Sonny STITT (les deux en 1959), à nouveau Conte CANDOLI (1960), le guitariste Herb ELLIS, le trompettiste Kenny DORHAM et le saxophoniste Jackie McLEAN, ainsi quavec le trompettiste Howard McGHEE (tous en 1961) et le pianiste Victor FELDMAN (1962).

Par la suite il passe un temps comme membre des « Jazz Crusaders » et travaille en freelance avec des ensembles de jazz et semi-commerciaux.

En 1964 il tourne au Japon avec un « All Star » et enregistre avec le trompettiste Gerald WILSON et le saxophoniste Georgie AULD (les deux en 1963), les pianistes Cedar WALTON (1967) et Les McCANN et le guitariste Eddie HARRIS (1969), les saxophonistes Buddy COLLETTE (1973) et Sonny CRISS (1975) et un quintet dirigé par Howard McGHEE et Teddy EDWARDS (1979).

Il joue également dans un épisode de la série télévisée « Jazz on Stage » avec le trio du pianiste Hampton HAWES (1970) et apparaît dans le film « Some Call It Loving » (1973).

En 1980 il tourne dans louest africain avec un groupe sponsorisé par « Xanadu Records ».

Il fait plusieurs apparitions à la télévision au début des années 1980 comme membre des « Panama Hats », un groupe qui accompagne lacteur et banjoïste George SEGAL.

Des problèmes cardiaques et pulmonaires, séquelles de son accident automobile, lobligent à passer de longues périodes sous une tente à oxygène.

Il ne peut pas aussi travailler dans les clubs à cause de la fumée de cigarettes, et quitte Los Angeles à cause du brouillard.

De 1986 jusquaux années 1990, il se fixe à Portland (Oregon).

Il tourne avec Teddy EDWARDS en Europe et joue à New York et en Alaska avec son propre trio.

Il est décédé à Portland le 3 août 1999.