John Kenneth «Kenny» DAVERN

(Clarinettiste et saxophoniste soprano)

Né à Huntington (New York) le 7 janvier 1935

À l’âge de onze ans il achète une clarinette de système «Albert» (il existe deux types de clarinettes au doigté différent : le système «Albert», le moins usité, et le système «Boehm» plus conventionnel et donc plus répandu).

Ne trouvant pas sur place de professeur capable de lui enseigner le système «Albert», il commence à apprendre seul à jouer. Deux ou trois ans plus tard, il abandonne pour adopter le système moderne «Boehm» et commence à s’intéresser au Jazz au Collège et travaille professionnellement dès l’âge de seize ans.

Au cours des années cinquante, il joue avec sa vieille «Albert» dans des orchestres dixieland et en 1954 rejoint le tromboniste Jack TEAGARDEN avec qui il effectue ses premiers enregistrements. Lorsque Teagarden se rend sur la côte ouest, Kenny revient à New York avec les «Phil Napoleon’s Memphis Five» (1955) et joue de façon intermittente avec le trompettiste «Pee Wee» ERWIN de 1956 à 1961. Il joue également avec les trompettistes Henry «Red» ALLEN, Buck CLAYTON et le batteur Jo JONES.

De mai à août 1961 il dirige son propre orchestre chez «Nick’s» avec le trompettiste Johnny Windhurst, le tromboniste Cutty Cutshall, le pianiste Dave Frishberg, le contrebassiste Jack Six et le batteur «Buzzy» Drootin remplacé ensuite par Cliff Leeman.

De novembre 1962 à novembre 1963 il joue avec les «Dukes of Dixieland» avec qui il tourne aux U.S.A. Au cours des années soixante il joue aussi avec le guitariste Eddie CONDON, les trompettistes Herman AUTREY et Ruby BRAFF, et effectue plusieurs tournées dirigées par des musiciens de jazz classique.

De 1966 à 1968 il travaille avec le pianiste Dick WELLSTOOD, Jack SIX et le batteur Al McMANUS au «Ferryboat» à Brielle (New Jersey).

Sa consécration comme soliste important intervient en 1974 lorsqu’il forme avec le saxophoniste soprano Bob WILBER le «Soprano Summit» au sein duquel il y développe son inimitable style de soprano. Il participe également aux activités du «New York Jazz Repertory Company» (1974-1980) et vient à la «Grande Parade du Jazz» de Nice (France) en 1977 et joue régulièrement avec le tromboniste Vic DICKENSON au cours des années soixante-dix et à la fin des années quatre-vingts.

Après la dissolution du «Soprano Summit», il se consacre surtout à la clarinette, généralement en quartette ou en trio et forme le «Blue Three» avec le pianiste DickWELLSTOOD et le batteur Bobby ROSENGARDEN en 1981. Il continue à travailler dans différents groupes avec Dick Wellstood jusqu’au décès de ce dernier en 1987.

De la fin des années soixante-dix jusqu’aux quatre-vingt-dix il joue aussi avec le pianiste Ralph SUTTON, souvent dans les stations de ski, les «Jazz Parties» et tourne aussi en Nouvelle Zélande et en Australie en août 1988.

Il a souvent été associé avec le pianiste Dick HYMAN et le trompettiste Warren VACHÉ.

À la fin des années quatre-vingts, il joue à nouveau avec Bob WILBER qui a recréé le «Soprano Summit» sous le nom de «Soprano Reunions». Enfin, à partir de 1994 il enregistre plusieurs albums pour la marque «Arbors».