Frank«Haywood» HENRY

(Saxophoniste baryton et clarinettiste)

Né à Birmingham (Alabama) le 7 janvier 1913

Décédé à New York City le 15 septembre 1994

Son certificat de naissance porte la date du 7 janvier, mais la bible familiale mentionne le 10 janvier. Lors d’une interview, il a donné à Eric Townley en 1978 la date de 10 janvier 1913 et non en 1909 ou 1919 comme publié dans certaines encyclopédies (Feather, Dance ou Chilton).

Sa mère jouait du piano et sa sœur de l’orgue.

Au cours de sa scolarité il apprend la clarinette et joue avec les «Bama State Collegians» aux côtés de son camarade de classe : le trompettiste Dud Bascomb. Il quitte l’orchestre pour se rendre à New York jouer avec le «131st Street Chuch Band», puis travaille avec l’orchestre de Leon ENGLUND à l’«Arcadia Ballroom» avant de rejoindre les «Bama State Collegians» qui deviennent l’orchestre du trompettiste Erskine HAWKINS. Il y demeure de 1935 jusqu’au début des années cinquante. Dès le début de son séjour dans l’orchestre, il change pour le saxophone baryton, ne conservant la clarinette que pour quelques interventions en solo.

Après avoir quitté la formation d’Erskine Hawkins, il joue avec le guitariste Tiny GRIMES, notamment pour une session d’enregistrement avec la chanteuse Billie HOLIDAY en 1951. Il travaille ensuite avec la formation du batteur Tommy BENFORD. Il devient alors free-lance et enregistre avec le trompettiste Oran «Hot Lips» PAGE (1950), le saxophoniste Julian DASH (1951, 1955), Earl HINES (1953), les saxophonistes Al SEARS (1954,1956), Seldon POWELL (1955) et Sam «The Man» TAYLOR (1955, 1961), le pianiste Sammy PRICE et les chanteurs Jimmy RUSHING et Jimmy WITHERSPOON (tous en 1957). Il continue ainsi au cours des années soixante, enregistrant avec des groupes de «rhythm and blues», sous la direction d’artistes réputés tels que : les chanteurs «Big Joe» TURNER, James BROWN et Ray CHARLES, le saxophoniste «King» CURTIS et la chanteuse Aretha FRANKLIN. Il participe également en 1957-58 à l’enregistrement de la reconstitution de l’orchestre de Fletcher Henderson The big Reunion sous la direction du trompettiste Rex STEWART.

Il enregistre encore avec le trompettiste Dud BASCOMB (1959-60), les batteurs «Bobby» DONALDSON (1960) et Panama FRANCIS (1960, 1963). Il dirige également un trio composé des pianistes Edwin WILCOX ou Ray TUNIA et du batteur «Sonny» GREER. Au début des années soixante, il travaille aussi avec le tromboniste Wilbur DePARIS et en 1963 de nouveau avec Dud BASCOMB, le pianiste Sammy BENSKIN et le batteur Herbie LOVELLE.

De 1969 à 1971 il tourne et enregistre avec Earl HINES, visitant l’Europe. Il enregistre encore avec Erskine HAWKINS en 1971, puis avec Ella FITZGERALD et Sy OLIVER (les deux en 1973). Cette même année il effectue une tournée en Europe avec l’orchestre de Sy OLIVER.

En 1974 il joue en U.R.S.S comme membre du «New York Jazz Repertory Company. En 1976 il est à la «Grande Parade du Jazz» de Nice (France) et enregistre avec le batteur Oliver JACKSON (1977). Il dirige ses propres groupements au «West End Cafe» de New York et continue à jouer au long des années quatre-vingts avec Panama FRANCIS et d’autres. En 1982 il enregistre avec le trompettiste Joe THOMAS et le pianiste Jay McSHANN et comme leader en 1983. Plus tard il travaille encore comme membre des «Clark Terry’s Spacemen» avec qui il enregistre en 1989. Il jouait encore du saxophone ténor au «West End Cafe» en 1990.

Il est décédé à New York le 15 septembre 1994.