William McLeish «Willie» SMITH

(Saxophoniste alto et baryton, clarinettiste, chanteur et arrangeur)

Né à Charleston (Caroline du Sud) le 25 novembre 1910

Décédé à Los Angeles (Californie) le 7 mars 1967

Il apprend à jouer de la clarinette à l’âge de douze ans. Deux ans plus tard il joue dans des concerts locaux accompagné par sa sœur au piano. Vers 1926 il joue avec les «Boston Serenaders» à Memphis et poursuit ses études au «Case Technical College» avant de suivre les cours de la «Fisk University» de Nashville (Tennessee).

En 1927, pendant les vacances d’été, il travaille à Belmar (New Jersey) avec le «Beaty Conner Quartet». De retour à la «Fisk», il rencontre Jimmie LUNCEFORD et après avoir obtenu un diplôme de chimie, il le rejoint à Memphis au cours de l’été 1929. Il reste dans l’orchestre de Lunceford jusqu’à l’été 1942, jouant de l’alto, de la clarinette, chantant et écrivant des arrangements.

Par la suite il rejoint l’orchestre de Charlie SPIVAK qu’il quitte en avril 1943 lorsqu’il est incorporé dans l’U.S. Navy où il sert comme instructeur musical. Démobilisé à la fin de 1944 il rejoint l’orchestre du trompettiste Harry JAMES avec qui il reste jusqu’en mars 1951, à l’exception d’une courte absence au cours de l’été 1947.

De mars 1951 au printemps 1952 il remplace Johnny Hodges chez Duke ELLINGTON, puis il rejoint l’orchestre de Billy MAY. Au début de 1953 il tourne en Europe avec le «Jazz at The Philharmonic», puis effectue une brève tournée avec un «All star» de Benny GOODMAN dirigé par le batteur Gene KRUPA.

De retour en Californie il tourne brièvement avec Billy MAY avant de diriger son propre orchestre en résidence à l’«Oasis Club» de Los Angeles. Au printemps de 1954 il revient dans l’orchestre d’Harry JAMES dans lequel il demeure jusqu’à l’été 1963. Durant cette période il travaille également régulièrement avec Billy MAY et d’autres orchestres de studio.

Après une longue interruption pour raison de santé, il rejoint l’orchestre de Johnny CATRON à Los Angeles à l’automne 1964. Il travaille ensuite avec Johnny RIVERS à Las Vegas au cours de l’année suivante, puis revient travailler en studio. À la fin de 1966 il joue à New York dans un «big band» spécialement réuni par Charlie BARNET.

Il passe les dernières semaines de sa vie au «Veterans’ Administration Hospital» de Los Angeles et meurt d’un cancer le 7 mars 1967.