Clyde BERNHARDT

(Tromboniste)

Né à Gold Hill (Caroline du Nord) le 11 juillet 1905

Décédé à Newark (New Jersey) le 20 mai 1986

De son vrai nom Edric Barron Barnhardt, il change son nom en Bernhardt sur les conseils d’un psychologue en 1930.

En 1919 sa famille se rend à Harrisburg, puis à Steeltown en Pennsylvanie. Il commence à jouer du trombone en 1922 et obtient son premier engagement professionnel en 1923 au cours de la saison d’été avec le «Sammy Scott’s Band». Il se rend ensuite à Columbus (Ohio), puis revient à Harrisburg en 1924. Là, il joue avec divers orchestres locaux et reçoit un enseignement de Meredith German.

En 1928 il se rend à New York où il a des engagements avec plusieurs orchestres avant de joindre le «Ray Parker’s Band» à Shadowland (New York). Vers la fin de 1929 il est avec l’ «Honey Brown’s Orchestra» au «Bamboo Inn». De mars à novembre 1931 il joue avec King Oliver qui est le premier à l’encourager à chanter. De novembre 1931 à septembre 1932 il joue dans la formation du clarinettiste et saxophoniste «Marion Hardy and his Alabamians». De septembre 1932 à avril 1933 il est avec le saxophoniste baryton Billy Fowler. À l’automne 1933 il est à Camden (New jersey) avec les «Ira Coffey’s Walkathons».

En janvier 1934 il entre dans l’orchestre du guitariste Vernon Andrade avec lequel il joue jusqu’en février 1937. À la fin de cet engagement, il entre dans l’orchestre d’Edgar Hayes et y demeure jusqu’en août 1941, effectuant une tournée en Europe avec cette formation en 1938. Il joue brièvement avec Horace Henderson en septembre 1941 puis rejoint de nouveau Edgar Hayes jusqu’à la dissolution de l’orchestre en 1942.

En 1942 il effectue une tournée de deux mois avec Fats Waller, puis entre dans l’orchestre de Jay McShann dans lequel il joue de septembre 1942 à juillet 1943. Il a ensuite un engagement de cinq mois à l’«Oubangui» de New York avec Cecil Scott (1943-44). Il part après en tournée avec Luis Russell du printemps à octobre 1944.

En 1945 il est au «Club Zanzibar» de New York avec Claude Hopkins, puis joue avec les frères Dud et Paul Bascomb au cours de la même année. Il est de nouveau avec Cecil Scott de janvier à avril 1946. De 1946 à 1948 il dirige sa propre formation «The Blue Blazers». De 1948 à 1951 il joue de nouveau avec Luis Russell, puis avec le «Joe Garland’s Society Orchestra» de 1952 à 1970.

À partir de 1963 il exerce parallèlement à la musique la fonction de gardien à Newark (New Jersey), emploi qu’il quitte en février 1972 pour jouer avec l’orchestre du bassiste Hayes Alvis. De fin 1972 à 1979 il dirige le «Harlem Blues and Jazz Band».

Ayant abandonné cette direction pour raison de santé, il rejoint la formation «Legends of Jazz» avec laquelle il vient en tournée en France en 1980 sous le nom de «1000 ans de Jazz». Il continue à jouer avec cette formation jusqu’à son décès survenu le 20 mai 1986.

Clyde Bernhardt a enregistré sous son nom ainsi que sous le pseudonyme de «Ed Barron».