Bingham Britt WOODMAN

(Tromboniste)

Né à Los Angeles (Californie) le 04 juin 1920

Décédé à Hawthorne (Californie) le 13 octobre 2000

Fils du tromboniste William B. Woodman Sr. (14.11.1896-27.04.1972) qui s’est illustré dans le petit orchestre de Teddy Buckner dans les années quarante et cinquante.

Britt apprend le piano à l’âge de cinq ans avant de se spécialiser au trombone. À partir du début de son adolescence il travaille constamment comme tromboniste, saxophoniste ténor et clarinettiste dans le «Woodman Brothers Band» qu’il co-dirige avec ses frères Coney Woodman (né à Jackson (Mississippi) le 07 juin 1917 et décédé à Los Angeles le 20 juin 2001) qui tenait le piano et jouait aussi du banjo et de la guitare, et William «Brother» Woodman Jr. (né à Los Angeles le 22 avril 1919) qui jouait de la trompette, du saxophone alto et de la clarinette.

Ils travaillent au début en quartette avec le batteur George Reed, rejoints plus tard par Horace Henderson. Par la suite Jessie Sailes remplace George Reed et le bassiste Joe Comford double au cornet. D’autres musiciens ont rejoint cette formation, tel l’ami d’enfance de Britt : Charlie Mingus, puis les frères Ernie et Marshall Royal vers 1938.

En 1939 Britt continue à jouer sur la côte ouest avec Phil Moore et Floyd Turnham dont l’orchestre est repris par Les Hite à l’automne 1939. Britt et son frère Coney tournent avec Les Hite jusqu’à son incorporation dans l’armée en 1942.

Libéré en janvier 1946, il joue avec les «Stars of Swing», un septet en coopérative comprenant John Anderson, Britt, Buddy Collette, Lucky Thompson, le pianiste Spaulding Givens, Charlie Mingus et le batteur Oscar Bradley. Ils travaille ensuite avec le «Boyd Raeburn’s Big Band» et pendant trois mois avec le sextette d’Eddie Heywood avant de rejoindre l’orchestre de Lionel Hampton à la fin de 1946.

Entre 1948 et 1950 il étudie la musique au «Westlake College» de Los Angeles, puis il remplace Lawrence Brown dans l’orchestre de Duke Ellington en mars 1951 et dans lequel il joue comme leader de la section des trombones.

Il quitte Ellington en 1961 et travaille pour plusieurs shows à Broadway. En septembre 1966 il joue brièvement dans l’orchestre de Charlie Mingus au «Village Gate», ainsi que dans les big bands de Quincy Jones, Oliver Nelson, Dizzy Gillespie, Mercer Ellington et Clark Terry.

En 1970 il revient en Californie et joue en free-lance, enregistrant avec son propre octet (1977) et comme membre de l’«Akiyochi-Tabackin Band» (1974-76). Il joue ensuite dans l’orchestre de Frank Capp-Nat Pierce en 1976 et 1978. Il est également membre du «Bill Berry’s Big Band» de 1974 à 1977.

En 1976 il participe à un hommage à Fletcher Henderson au Festival de Monterey avec Benny Carter. Il effectue ensuite deux tournées au Japon en 1977 et 1978. À la fin des années soixante-dix et au début des quatre-vingts il joue par intermittence avec Harry Edison, Buddy Tate, Budd Johnson, James Moody, Teddy Wilson, Ray Brown et Benny Goodman.

En 1983 il est en Europe avec Al Grey et Curtis Fuller. Plus tard il est membre des «Terry’s Spacemen» (1987) et travaille avec divers groupes swing et bop.

Enfin dans les années quatre-vingt dix il joue avec le «Lincoln Center Jazz Orchestra».

Il est décédé à Hawthorne (Californie) le 13 octobre 2000.